J’ai testé le base jump : mes conseils

base-jump

Je suis attiré par les sports extrêmes, plus particulièrement par les sauts en chute libre. J’ai testé le base-jump et je peux dire que les sensations étaient sans commun. Découvrez mon expérience dans cet article.

Le base-jump c’est quoi au juste ?

Le base-jump est un sport extrême qui consiste à sauter en parachute du haut de supports fixes et non des aéronefs. On peut sauter  d’un immeuble, d’un pont, d’une falaise ou de n’importe quel support en hauteur.

Comment débuter ?

Pour débuter en base-jumping, il est nécessaire d’avoir une bonne base et une solide expérience en chute libre depuis un avion (plus de 100 sauts). Un certificat officiel de saut est donc requis. Mais ce n’est pas suffisant, il nous faut un apprentissage rigoureux qui dure au moins deux ans. En France, il n’existe ni moniteur ni école de Base-Jumping, on doit donc pratiquer avec une personne de confiance qui est assez expérimentée dans le domaine.

Où pratiquer ?

Divers sites sont disponibles en France pour pratiquer le base-jumping. Cependant, certains sites sont interdits à cette discipline comme les propriétés privées, les réserves naturelles et les monuments publics. Les sauts se font donc généralement en montagne depuis une falaise. On a notamment les Alpes du Nord dans le Vercors ou les Alpes du Sud dans le Verdon.

Les matériels nécessaires

Pour pratiquer le base-jumping, il faut être bien équipé mentalement et matériellement. Le principal matériel est le parachute, de type parachute de secours qui coute environ 3000 euros. Concernant les habits, de bonnes chaussures sont indispensables pour les randonnées, et un pantalon plus ou moins large pour avoir une meilleure dérive.

De nos jours, d’autres matériels supplémentaires comme les « wingsuits » et des « vêtements de dérive » sont utilisés. Ces derniers possèdent des surfaces de toiles qui vont permettre un meilleur déplacement horizontal. Mais tout cela dépend du budget et de la motivation.

basejump

Des sensations extraordinaires

Si vous avez déjà essayé le saut en parachute, vous connaissez surement ces sensations fortes d’excitations et de liberté. Avec le base-jumping, on a une plus grande montée d’adrénaline. Avant l’expérience, on a ce sentiment étrange qui combine la peur et l’excitation. On dépasse les craintes pour faire place au courage et à la bravoure. Durant le saut, on se sent libre tel un oiseau, et fort au-dessus de tout. Le fait de sentir le relief si près est si effrayant qu’on en a le cœur qui bat la chamade, mais le fait d’admirer le paysage d’un autre point de vue est si extraordinaire que l’on a envie que ce moment ne s’arrête jamais.

Cependant, le base-jumping est si spectaculaire que les risques d’accident sont dix fois plus importants que les risques du saut en parachute. On risque principalement de se heurter au support sur lequel on vient de sauter si la chute est instable (orientation de la voile d’ouverture à 180° degré). Pour éviter ce genre d’accident, il faut savoir bien plier la voile. D’autres accidents liés à de posés violents sont aussi constatés. Mais c’est ça les sports extrêmes, non ? Ce qui nous pousse en premier c’est l’amour du risque, alors essayez tant qu’il est temps si vous êtes tenté par cette expérience unique.